logo

APPROCHE DE L’APERCEPTION ONTOLOGIQUE

Lorsque nous percevons que notre identité est celle de la pure Conscience, lorsque toutes les composantes matérielles et psychologiques de la personnalité humaine nous apparaissent comme de simples perceptions passagères traversant la surface de notre Conscience immaculée, lorsque ceci n’est pas spéculativement accepté, mais vécu au niveau intuitif, la contemplation des immensités de notre propre gloire devient possible. Pour ce faire, il ne faut pas conserver l’attention fixée sur l’homme, mais, parallèlement à l’inévitable perception de l’homme et du monde matériel appréhendé par ce dernier, percevoir l’infinitude de notre propre Essence.

C’est en cette perception que se situe l’aboutissement de toute métaphysique.

Je suis pure Conscience. Mais, je suis la pure Conscience de quoi ?

Il ne s’agit pas d’endosser le vêtement d’une croyance quelconque. Il faut faire l’expérience aperceptive de ma propre essence.

Nous allons expliquer cela avec des mots, mais chacun devra utiliser ses mots pour réaliser l’investigation qu’ils suggèrent.

Lorsque je contemple le monde matériel, lorsque je contemple les pensées et les sentiments qui appartiennent à la personnalité, lorsque je réalise ainsi la contemplation globale de tout ce qui se manifeste dans le champ de ma Conscience, je sais par expérience intérieure directe que je ne suis ni le monde, ni le corps, ni le mental. Je le sais, car, en ma contemplation, ils sont tous objets de mon observation, tandis que moi, je me ressens comme le sujet qui réalise l’observation.

Mais, quelle est la nature de celui qui observe ?

Qu’y a-t-il, en dernière analyse, au-delà des sensations, des sentiments et des pensées ?...

Il ne reste que la Conscience. Cette Conscience est vide de contenu et ce sont les pensées, les sentiments et les sensations qui constituent les objets d’observation de la pure Conscience. Cette Conscience vide de contenu est la Conscience de quoi ? Voici la question qu’il faut longuement nous poser.

Qu’y a-t-il pour celui qui perçoit, derrière tout ce qui est intérieurement et extérieurement perçu ?

Qu’y a-t-il ?

Posez-vous la question. Même si vous connaissez la réponse, posez-vous la question de manière à faire surgir une réponse qui ne soit pas dialectique, mais qui soit aperceptive. La pure Conscience qui est ma véritable nature, qui est moi, cette pure Conscience qui perçoit l’homme et perçoit le monde, c’est la pure Conscience de quoi ?

C’est la pure Conscience de l'Être. Ceci est une évidence qu’il faut intuitivement appréhender. En effet, derrière les pensées, en cette Conscience vide de contenu, témoin silencieux de tous les contenus, il y a le fait d’Être.

Cette Conscience est donc la Conscience de l’Être en soi. Ainsi, nous devons distinguer l’Être en soi de l’existant. Ou, en d’autres termes, nous devons distinguer l’Être des manifestations de l’Être.

Je me sais exister. Je puis ne pas prêter attention à la perception de mon existence, mais, tout le monde sait consciemment ou inconsciemment, qu’il existe. Si nous sommes attentifs, chaque instant nous apporte l’éclatante confirmation de notre existence.

Cette perception du « je », c’est l’aperception de l’Être. Sentir « je suis », c’est percevoir l’Être. Mais, sur cette perception du « je suis », s’ajoute un ensemble de notions qui la recouvrent et la dissimulent. Je suis ceci ou cela... Je suis un homme... Je suis une âme... etc. Les qualités attribuées à l’Être, au « Je », sont en réalité extérieures à Lui. L’essence du « Je » qui est le fait d’Être, est vide de toutes attributions et qualifications.

En me désidentifiant des attributions et qualifications faussement attribuées à l’Être, il m’est possible de distinguer clairement, au sein de mon expérience quotidienne, l’Être en soi, de ses manifestations. L’homme et le monde sont des manifestations de ce qui existe. Ils sont l’existant. Mais, derrière toutes les manifestations qui peuplent et composent l’univers, il y a un fait unique et commun à toutes les formes d’existence, il y a le fait d’Être. Il y a l’Être qui est la racine de moi-même, comme il est la racine de toute chose.

Nous devons diriger notre Conscience vers sa propre Essence, c’est-à-dire vers l’Être. La notion de l’Être ne peut être valablement appréhendée que par notre intuition, le mental en est incapable. Il peut mener jusqu’au seuil de l’intuition, mais doit être abandonné en cette dernière. Dirigeons donc notre attention vers l’Être et, par l’intuition, percevons l’Être vide de toute qualification, car, au-delà de toute qualification. Contemplons l’Être pur, au sujet duquel rien de valable ne peut être dit. Contemplons cet ineffable et incommensurable océan silencieux, sous-jacent à tout ce qui existe, témoin de tous les univers.

Ne faisons pas de cela une conception philosophique ou une croyance.

Réalisons la perception intuitive de l’Être universel. En cette perception transcendante, tout ce qui peuple la multitude des univers nous apparaîtra comme la manifestation mouvante de l’Être unique et immuable. Partant du fait que tout ce qui peuple l’univers a en commun le fait d’Être, ce qui est une évidence, nous contemplons ce principe de l’Être, commun à tout ce qui existe. En contemplant ce principe de l’Être, nous contemplons notre propre Essence puisque notre pure Conscience est la Conscience de l’Être.

Le fait d’Être est unique, la multiplicité se situant au niveau des manifestations existentielles.

Je suis, l’arbre est, toute chose est... Entre l’arbre et moi, il y a de grandes différences au niveau de l’existence, mais au niveau de l’Être il n’y en a pas.

L’arbre et moi-même avons le fait d’Être en commun. Mais, ce fait d’Être, cet Être que nous avons en commun, nous l’avons d’une manière identique. Il est impossible de faire la distinction entre l’Être d’un arbre et l’Être d’un homme. C’est le même Être, car la notion d’Être est une notion vide de qualification. Étant vide de qualification, l’Être est un fait univoque qui ne contient aucune espèce de différenciation. On ne peut distinguer l’Être d’un arbre de mon Être car toute distinction repose sur l’existence de qualifications spécifiques.

L’Être est universel, car aucun pluralisme et aucun individualisme ne peuvent exister là où règne l’absence totale de toute espèce de qualité particulière. Cette absence n’est pas un manque, mais, au contraire, le signe d’une plénitude intégrale, car toute qualification engendre une limitation. L’Être est plénitude parfaite, car il est au-delà de toute qualité particulière.

Il est universel, car il est au-delà de toute espèce d’individualisation. Ainsi, mon Essence, le « je suis », exempt de qualifications et de caractéristiques individuelles, est indissociable de l’Être. Je suis l’Être. Mon essence est celle de l’Être. Ma conscience est la conscience de l’Être.

Au sein de la vie quotidienne, parallèlement à la perception du monde objectif et subjectif, soyons conscients de l’éternel et infini silence de l’Être. Racine de notre existence, racine de tout ce qui existe, l’Être en soi, l’Être omniprésent, est immanent à tout, indépendant de toutes les formes d’existence et transcendant toutes les manifestations de l’univers.

L’Être en soi, c’est Dieu, c’est l’Absolu, c’est Brahman.

Que l’Être soit, à de fréquentes reprises quotidiennes, l’objet de notre contemplation.

Que l’arrière-plan de notre Conscience s’immerge dans l’infinitude de cette suprême réalité.

Laissons les pensées, les sentiments, les sensations et les perceptions se manifester, mais ne nous laissons pas accaparer par elles.

Maintenons en nous une inaltérable aperception de l’Être en soi.

Tel est le but de la réalisation spirituelle qui se manifeste par l’Éveil à la Conscience transcendante.

Contact

Des questions, un besoin d’informations ou un témoignage, n’hésitez pas à nous contacter !

Bibliotheque

Documents officiels de la maïeutique en téléchargement et nos conseils de lecture ésotériques.

Page Facebook

Rejoignez-nous et partagez  vos idées, liens, photos et vidéos sur notre page Facebook.

Chaine Youtube

Vidéos conférences, questions / réponses et films d’information à visionner sur notre chaine.