logo

APPROCHE DE LA LIBERTÉ

Il faut dissiper l'illusion de non-réalisation.

Vous avez toujours été Réalisé puisque vous êtes la Réalité.

En déchirant l'illusion par laquelle vous vous prenez pour un homme, vous réalisez d'une manière soudaine que vous êtes libre, et que vous avez toujours été libre. C'est lorsque l'hallucination de l'emprisonnement s'évanouit que la Réalité de la liberté apparaît. Les choses perçues n'enchaînent jamais le spectateur. Voici pourquoi vous êtes libres.

Ce que vous percevez à savoir le monde, les êtres, le corps, les sensations et les contenus mentaux, tout cela n'est qu'une fantasmagorie qui traverse votre éternité. Cette condition d'existence telle que vous la percevez est un produit de votre volonté. C'est vous qui avez voulu faire l'expérience aigre douce de la condition humaine, et c'est vous qui avez déterminé les contenus de cette existence temporelle.

Reconnaissez ce fait.

N'attribuez la responsabilité du perçu à personne. C'est vous qui êtes responsable. Il en est ainsi, car il n'y a qu'une seule volonté qui engendre l'univers. Volonté dont vous êtes partie intégrante, de ce fait c'est votre volonté. C'est vous qui avez engendré les servitudes, les limitations, les souffrances, les attachements, les passions, les égarements, les jouissances, les beautés et les extases de la condition humaine. Au tréfonds de vous même gît la volonté que cela soit. Cessez de tricher, de dissimuler et d'oublier. Admettez-le, vous avez voulu vivre l'aventure de l'existence humaine. Vous avez voulu vous lancer dans la folie de l'ignorance et l'aveuglement.

Cela s'est accompli. Maintenant vous émergez hors de cette ignorance, de cet oubli, de ce rêve et de ce sommeil. Vous réalisez que tout ceci est votre jeu, un jeu libre et gratuit.Vous ne venez de nulle part et vous n'allez nulle part, car vous êtes le spectateur éternel. La perception du monde surgit, et s'engloutit au sein de votre immuabilité éternelle.

Tel que vous êtes, dépourvu de forme, dépourvu de limite, sans mouvement, sans devenir et sans antériorité, vous avez toujours été, et vous serez toujours.

À l'instant même en regardant ce qui vous entoure, vous réalisez que vous êtes le spectateur silencieux du perçu.

Tel qu'il est, ce spectateur qui regarde d'un oeil égal les pensées de l'homme, et les couleurs du monde, il a toujours été. Pour lui il n'y a pas d'enchaînement au passé ou au devenir. Le perçu n'est qu'une simple distraction qui passe devant son regard. En comprenant : « Je suis ce spectateur », une espèce particulière de clarté mentale s'établit, et vous regardez les choses avec une perception neuve.

Un recul, une prise de distance vis-à-vis du perçu est établie. Vous n'êtes plus collés sur la vitre des choses. Intérieurement sont apparus un silence, un espace incommensurable, une fraîcheur, une légèreté, une liberté, une suavité inexprimable. Rien de plus simple, il suffit de regarder ce qui vous entoure puis de penser : « Je suis le spectateur », de le constater et surtout de le sentir.

Sentir « Je suis le spectateur du monde, du corps et du mental », c'est déboucher sur une expérience intérieure libératrice, car en vérité ce qui est perçu ne peut enchaîner celui qui perçoit. À l'instant même où vous réalisez cela. Le réaliser c'est le comprendre, le sentir, et donc le vivre. À cet instant-là, vous découvrez votre liberté éternelle. Les choses du monde, du corps et de l'esprit pensant n'ont plus aucun pouvoir sur vous.

Tout ce qui peut survenir en ce monde ou dans n'importe quel univers paradisiaque ou démoniaque ne vous affecte plus.

Le spectacle n'atteint jamais le spectateur.

Un spectateur qui se passionne pour une représentation peut pleurer et rire avec ce qu'il perçoit, cependant il demeure à jamais séparé de ce qu'il contemple. Quant à vous spectateur fait de vacuité consciente, vous n'avez ni forme, ni substance, ni organe, ni membres. Impossible pour vous de rire ou de pleurer. Joies et peines relèvent du perçu existentiel et non point du Témoin éternel.

En votre immuabilité vous demeurez dans une béatitude qui est à jamais au-delà des joies et des peines.

En cet espace sans limites qui est votre nature véritable, aucune dépendance ou contrainte ne saurait exister.

Vous découvrez donc votre totale liberté. Toutes les recherches de liberté dans le monde extérieur proviennent d'une nostalgie de votre éternelle liberté intérieure. Le voile de l'oubli s'est posé sur votre âme et vous ne savez plus pourquoi vous êtes entrés dans la limitation de la condition humaine. Il vous reste cependant une obscure certitude à cause de laquelle vous savez que la liberté est votre héritage naturel.

Vous pensez que vous devez être libre, mais cette aspiration se heurte aux dures limitations du monde extérieur qui vous impose ses lois. La grandeur de votre coeur étouffe dans le carcan du monde. S'il en est ainsi vous cherchez dans le monde extérieur ce qui demeure en votre intériorité transcendante. En aucun des mondes de la galaxie ou du psychisme cosmique ne se trouve la liberté parfaite.

L'univers est la projection d'une structure complexe dont toutes les sphères obéissent à un déterminisme particulier. La liberté est l'apanage du spectateur et non des véhicules biologiques ou psychiques au travers desquels le spectateur peut percevoir telle ou telle condition d'existence. Dans le monde des phénomènes, la parfaite liberté ne saurait exister. La volonté de l'homme peut accomplir certains choix, mais ces choix ne sont que l'expression d'une liberté relative. L'homme est déterminé, limité, emprisonné, conditionné par un ensemble de lois inhérentes à l'univers dans lequel il évolue. La totale liberté n'existe que pour la conscience intérieure qui perçoit l'homme.

Dans la prise de conscience, « je suis le spectateur », cette liberté devient la vôtre. Vous retrouvez un héritage oublié. Vous êtes un roi qu'une maladie mentale avait convaincu d'être un esclave.

Laissez les esclaves vivre dans leur univers d'esclave. Laissez l'homme vivre dans son monde limité et conditionné.

Reconnaissez-vous comme étant un fils de l'illimité et de l'immortel.

Vous n'appartenez pas à ce monde déchu. Vous n'êtes sujet à aucun emprisonnement dans le corps et dans le temps. Vous demeurez a jamais au-delà de toute réalité cosmique et temporelle L'univers n'est qu'un spectacle. Ce spectacle est à jamais distinct de votre Réalité transcendante, mais n'est cependant pas séparé de vous puisqu'il n'est rien d'autre que la manifestation de votre énergie, qui jaillissant en toute liberté de votre abîme intemporel, engendre pour le plaisir la multiplicité de ses phantasmes étranges et colorés que nous appelons les mondes. Vous savez que l'univers existe parce que vous le percevez. Or les perceptions du monde sont le spectacle contemplé par votre Conscience intemporelle, et engendrée par votre Énergie.

Comment ai-je pu engendrer la multiplicité des mondes alors que présentement je n'en perçois qu'un infime fragment ? Penseront certains. Pour employer une image, nous vous dirons que cela provient du fait que vous avez collé votre oeil dans un instrument de perception limité. En étant présente à l'intérieur d'une multiplicité innombrable d'organes de perceptions individualisés créés par son énergie, la conscience unique engendre en elle-même une multiplicité de champs de perception. La vie humaine c'est tout simplement l'apparition d'un champ de perception limité et conditionné par l'instrument humain.

Le fait que dans la conscience universelle apparaisse une multiplicité de champs de perception ne signifie pas que la Conscience devienne multiple. Et de ce fait dire que l'Unique devient le multiple ainsi que nous l'avons écrit en reprenant une expression traditionnelle, c'est user d'une expression inexacte, car l'unique conscience, qui est votre conscience, demeure à jamais non morcelée. C'est à l'intérieur de sa globalité qu'apparaît une multiplicité différenciée de champs de perception. Un de ces champs de perception enregistre ce qui est perçu par l'homme qui lit ces lignes en cet instant. Cet homme ne saurait avoir la capacité de percevoir l'ensemble de l'univers. C'est au-delà de l'homme que demeure la Conscience omniprésente. Dire : « pourquoi est-ce que je ne perçois pas la totalité de l'univers ? » revient à absurdement souhaiter que l'homme perçoive ce qui est au-delà de son champ de perception. C'est lorsque vous avez dépassé l'homme, et donc dépasse celui qui s'interroge. C'est lorsque vous entrez dans le vide de votre silence infini que vous êtes omniprésent.

Cet univers de planètes, d'animaux, d'arbres et d'hommes n'est qu'un mirage, une fantasmagorie qui traverse l'abîme sans fond de votre Conscience. S'identifier à l'homme c'est s'imaginer illusoirement que l'on tombe dans le temps. Réaliser à l'instant même : « Je suis le témoin » ! C'est sortir des ténèbres de l'ignorance. Ignorance en laquelle vous avez oublié votre réalité métaphysique.

À chaque instant vous êtes dans la connaissance ou bien vous êtes dans l'ignorance. Être dans la connaissance c'est percevoir votre immensité intérieure, qui demeure immuablement à l'arrière-plan de toutes les perceptions physiques et psychologiques. Être dans l'ignorance, c'est oublier votre véritable nature, et s'imaginer absurdement être l'instrument humain au travers duquel vous appréhendez le monde des hommes.

Il faut sortir de l'ignorance afin d'émerger dans la lumière de la Connaissance. C'est cela le travail de l'initiation. Buvez à longs traits l'élixir de la Connaissance.

Lorsque vous vous sentez prédisposé à l'Éveil, retirez-vous, isolez-vous et enivrez-vous de la béatitude qui résulte de la Connaissance métaphysique.

En profitant ainsi des périodes favorables, vous développez peu à peu un amour profond de la Connaissance.

Alors le monde du sommeil de l'ignorance vous deviendra de plus en plus insupportable.

De plus en plus rares et courtes se feront vos périodes de sommeil.

Vous approcherez de l'aube d'une lumière définitive.

Contact

Des questions, un besoin d’informations ou un témoignage, n’hésitez pas à nous contacter !

Bibliotheque

Documents officiels de la maïeutique en téléchargement et nos conseils de lecture ésotériques.

Page Facebook

Rejoignez-nous et partagez  vos idées, liens, photos et vidéos sur notre page Facebook.

Chaine Youtube

Vidéos conférences, questions / réponses et films d’information à visionner sur notre chaine.