Maieutique Transcendante

Les outils initiatiques

Les outils

Les quatre piliers de la réalisation spirituelle
On ne peut avancer sur le Sentier que nous proposons que si quatre « piliers », quatre éléments, sont mis en œuvre :

  •  L’établissement d’une relation initiatique.
  •  L’étude des textes d’enseignement.
  •  La pratique.
  •  La persévérance.

Nature de la relation initiatique

Le premier et indispensable élément, qui constitue en fait la pierre d’angle de l’édifice initiatique, c’est l’établissement et le maintien prolongé d’une relation initiatique.

Une telle relation existe à deux niveaux : au niveau visible et au niveau invisible.

Au niveau visible, c’est la communication d’un ensemble de techniques, d’exercices et de pratiques spirituelles permettant de dévoiler la Présence divine qui habite en chacun. C’est aussi le dialogue et l’enseignement oral, qui ont une importance fondamentale, car lorsque vous lisez, vous interprétez votre lecture au travers du voile déformant de votre conditionnement personnel. Si personne n’est là pour vous indiquer le sens exact de l’interprétation traditionnelle, vous êtes livré à toutes sortes de mauvaises compréhensions possibles.

C’est seulement par le dialogue que l’on peut s’assurer que vous pouvez comprendre, et vivre correctement, l’enseignement traditionnel. L’initiation est une science métapsychologique précise. La moindre déformation peut avoir de très graves conséquences. Or il faut savoir que si une partie de votre psychisme est intéressée par la spiritualité, il existe d’autres aspects de votre psychisme qui ne s’y intéressent pas du tout, et qui risquent de créer des obstacles si vous vous engagez avec détermination sur le Sentier spirituel. À cause de ces aspects du psychisme qui sont hostiles à la spiritualité, car celle-ci les dérange, la relation initiatique est indispensable, pour vous éviter de tomber dans les multiples pièges et résistances, que ne manquera pas de susciter votre ego.

Au niveau invisible, la relation initiatique c’est la transmission d’une influence spirituelle, par la mise en contact du récipiendaire avec un courant de la Puissance divine (Shakti) en son aspect de Grâce salvatrice.

Sans Elle, la Réalisation spirituelle est très aléatoire, car les forces individuelles sont faibles. Plus vous apprendrez à vous ouvrir à la Grâce, plus vous constaterez qu’une puissance extraordinaire et lumineuse descend en vous, dissout les blocages, éclaire votre démarche et vous pousse en avant. Cette Grâce, cette énergie, n’appartient à aucun instructeur spirituel, Elle traverse l’instructeur comme Elle traverse les aspirants.

Ainsi, les rencontres initiatiques sont des occasions de renouveler et renforcer votre capacité de capter une forme particulière d’Énergie spirituelle; et si ces rencontres obéissent à un certain rituel, c’est précisément afin de favoriser la descente de la Grâce Divine.

L’étude des textes

Le deuxième élément qu’il faut mettre en œuvre est celui de l’étude. Enseignement écrit et enseignement oral se complètent.

En ce qui concerne les textes de l’Adeptat, une seule lecture ne suffira pas. Il faudra lire et relire ces textes à de nombreuses reprises. Ceci peut vous paraître étrange, mais si vous voulez intégrer l’enseignement dans votre vie, vous constaterez le bien-fondé de cette directive. Au cours des relectures successives, vous deviendrez de plus en plus capable de vivre et ressentir ce qui est écrit. Vous réaliserez qu’il existe toute une série de niveaux de compréhension, de plus en plus profonds. Vous irez ainsi, de compréhension en compréhension plus vaste et plus vivante. Ceci constitue toute une partie du chemin. Lecture et relecture doivent être pour vous des instruments vous permettant d’accéder à un vécu intérieur, de plus en plus intense et transfigurateur.

La pratique

Celui à qui on a transmis l’initiation est en possession d’une initiation virtuelle, c’est par son travail intérieur, par sa pratique de la discipline spirituelle (sâdhanâ) qui lui est transmise qu’il fait passer cette initiation virtuelle à une initiation effective. Initiation effective qui seule lui donne accès au vécu intérieur correspondant.

La pratique des enseignements transmis est donc fondamentale. Lire, écouter, comprendre est insuffisant. Sans pratique, aucune Réalisation spirituelle n’est possible. Vous pouvez être un grand érudit en matière d’ésotérisme, si vous ne pratiquez pas une discipline spirituelle, avec assiduité et d’une manière quotidienne, vous êtes en dehors de toute espèce de Sentier, et vous ne méritez même pas le titre de débutant. Nombreux sont ceux qui veulent orner leur vie d’un petit vernis spirituel, pour cela ils lisent quelques livres, assistent à des conférences, et discutent avec des amis. Quiconque veut aller plus loin, devra prendre le joug de la discipline. Et, pour cela, il devra maîtriser les aspects inférieurs de lui-même, maîtriser son mental, développer sa volonté, accepter des efforts et des privations. Toute la difficulté est là. Mais seuls ceux qui font des efforts obtiennent le Salut. Les autres ne sont que dilettantes.

***

Caractéristiques de la pratique

Il y a dans la pratique trois aspects :

Le respect d’une éthique.

La pratique contemplative.

Les prises de conscience au sein de la vie active.

 

 

Le respect d’une éthique

L’éthique réside dans un effort sincère pour s’efforcer de nous rapprocher, dans la mesure de nos possibilités, de la conduite idéale telle que la définit ce que nous appelons les Règles de vie (Yama, Niyama). Ces dix Règles de vie qui établissent le contexte existentiel favorable a l’accomplissement spirituel étant : la non-violence (Ahimsâ), la véracité (Satya), l’honnêteté (Asteya), la tempérance (Brahmachârya), le détachement (Aparigraha), la pureté (Shaucha), le contentement (Samtosha), l’ascèse (Tapas), l’étude (Svâdhyâya), la dévotion (Isvara-pranidhâna).

Un texte intitulé « Expose des Règles de vie » analyse en détail les aspects et conséquences de chacune de ces Règles.

La pratique contemplative

La pratique contemplative consiste à vous réserver des moments de recueillement que vous devez aménager au sein de votre vie.

Elle se caractérise par l’accomplissement de deux méditations (dhyâna) quotidiennes d’une demi-heure chacune. A cette pratique quotidienne s’ajoutent quelques pratiques épisodiques, rituelles ou autres, d’une durée plus importante.

Sans moments d’isolement et de recueillement, vos expériences spirituelles resteront en surface et manqueront de profondeur. Le problème c’est qu’aujourd’hui la plupart des gens ignorent tout de la vie contemplative, et se laissent absorber par l’activisme. Il faudra aller à contre-courant de la tendance générale, et parfois lutter fermement pour instaurer des moments de contemplation dans le programme journalier.

Les prises de conscience au sein de la vie active

Il existe pour chaque étape de l’initiation des prises de conscience spécifiques qui doivent s’accomplir au sein des activités quotidiennes sans interrompre celles-ci. Ce genre de pratique, qui nécessite une vigilance à l’intérieur de chacune des heures de la journée, est fondamental pour des personnes qui, ne vivant pas dans un contexte monastique, ne peuvent consacrer à la méditation qu’une petite fraction de leur emploi du temps quotidien.

D’autre part, la pratique contemplative et la pratique spirituelle au sein des activées doivent se compléter. Sans la pratique au sein des activités, votre spiritualité se réfugiera dans des moments privilégiés, et restera incapable de transformer la totalité de votre vie.

Plus L’Éveil spirituel au sein de vos activités sera constant, plus vous ferez de bonnes et profondes contemplations. Inversement, par la pratique, il est possible de faire descendre des expériences contemplatives au sein de l’activité. Ces deux aspects de la discipline sont donc en interaction constante.

Les efforts nécessaires

La pratique de cette discipline spirituelle (sâdhanâ) est parfaitement compatible avec un travail professionnel et une vie familiale. Son accomplissement ne demande pas plus de temps qu’une pratique sportive en amateur, une initiation aux échecs, ou a la pratique en amateur d’une forme quelconque d’art.

Nous ne devons cependant pas dissimuler le fait que suivre cette discipline demande pour la majorité des personnes un effort volontaire important. Effort qui en lui-même constitue une éducation de la volonté.

En conséquence l’impétrant doit être prêt à aménager sa vie afin d’y réserver une place pour la pratique formelle. Il doit également, au-delà du temps qu’il faut consacrer aux pratiques formelles, être décider à faire du spirituel la valeur non point exclusive, mais la valeur prioritaire de son existence.

L’initiation promet beaucoup, mais demande un grand investissement de soi même. Le renoncement intérieur aux fausses valeurs du monde est requis.

Un adage traditionnel résume la situation : « Si rien n’est sacrifié, rien n’est obtenu ».

Tout système initiatique est par définition une structure sélective. C’est pourquoi, loin de vous inciter à entrer dans le Sentier initiatique, nous vous disons au contraire :

Avant de solliciter une réception de l’initiation, réfléchissez bien, assurez-vous que vous êtes prêt à faire les efforts requis.

Il faut que la nécessité de Réalisation spirituelle constitue pour vous une nécessité profonde, qu’elle réponde à un appel intérieur.

La persévérance requise

Pour avancer dans le Sentier qui s’ouvre devant vous, la patience et la persévérance sont indispensables.

L’accomplissent spirituel que nous vous proposons demande du temps. Il en est ainsi de toutes les initiations authentiques et sérieuses. Il n’y a pas de recette miracle. De nombreux enseignements pseudo-spirituels essaient de séduire les gens en leur promettant une Réalisation facile et rapide. Cela n’existe pas !

N’ayant aucun intérêt commercial dans la diffusion de l’enseignement, nous pouvons vous dire la vérité. L’initiation est longue à obtenir. Elle demande qu’on lui consacre beaucoup d’efforts et un certain nombre d’années. Grand est le nombre de ceux qui se découragent. C’est le Sentier du petit nombre, mais il est ouvert à tous et, si vous persévérez, vous parviendrez au but.