Maieutique Transcendante

L'Universalisme et le Pérénnialisme

L'Universalisme

L’enseignement proposé s’enracine dans la tradition hindoue, mais il ne se propose pas de diffuser une forme quelconque de néo hindouisme. Son objectif est d’ouvrir à une compréhension universaliste du spirituel. Ouverture dans laquelle se retrouvent les fondements de l’Advaïta-Vedanta.

Pourquoi une telle démarche ?
Parce qu’elle est inscrite au cœur de la tradition hindoue.

Comme le dit le Rig Veda :

« Ce qui est Un les Sages en parlent de manières diverses » (1, 164, 46)

Et la Brahmabindu-Upanishad précise :

« Les vaches ont des couleurs variées, mais le lait a une couleur unique. La Gnose est à considérer comme le lait et celui qui porte les marques distinctives (d’une croyance), comme les vaches. » (Verset 19).

La problématique est simple : A partit du moment où vous croyez en l’existence d’une Réalité transcendante, quelque soit le nom que vous donniez a celle-ci, vous avez le choix entre deux positionnements. Soit vous considérez que telle tradition, telle religion est dans le vrai et que les autres sont dans l’erreur, ou dans une approche incomplète de la Vérité, et ceci c’est le positionnement du sectarisme ; soit vous pensez que l’ensemble des grandes traditions s’enracine dans la même Vérité, et ceci c’est le positionnement de l’universalisme que nous nous proposons de développer.

Développement qui se situe dans la poursuite d’un ensemble de travaux inaugurés en occident par René Guénon, Ananda Coomaraswamy, Frithjof Schuon, Titus Bruckhardt, Léo Schaya…pour ne citer que les plus connus.

L’adoption de la perspective de l’universalisme rencontre des difficultés, car l’étude comparative des doctrines montre un ensemble contractions. Les uns affirment ceci et d’autres déclarent le contraire.

Qui est dans le vrai ? Ces contradictions sont elles réelles ? Ou bien ne sont elles que des incompréhensions mutuelles conséquences d’un ensemble d’approches à partit de points de vue différents ? Est-il possible d’appréhender d’une manière holistique l’ensemble des grandes doctrines de l’humanité, et de déterminer la structure qui leur est commune ?

Voici les questions que nous nous proposons d’approfondir dans nos études sur l’universalisme.

Le Pérénnialisme

Le Pérennialisme procède de l’affirmation selon laquelle c’est de la même Réalité transcendante que proviennent les Révélations dans lesquelles s’originent les grandes traditions. Il existe donc une Sagesse pérenne, une métaphysica pérennis, dont toutes les traditions sont des adaptations aux conditions de temps et de lieu dans lesquelles elles voient le jour. Cette notion correspondant dans la tradition hindoue au Sanâtana Dharma, c’est-à-dire à l’Ordre divin perpétuel.

Le Pérennialisme ne propose pas une démarche de type syncrétique, dans laquelle on mélange plusieurs formes traditionnelles. Son objet c’est la démonstration, grâce à des études comparatives se situant dans le sillage de ce qui a été instauré par René Guénon, de la convergence entre les grandes traditions quant à leurs principes essentiels et leur finalité spirituelle. Cette finalité étant celle de la dimension ésotérique qui se situe au cœur de l’hindouisme, du taoïsme, du bouddhisme, du judaïsme, du christianisme et de l’islam.

Si le Pérennialisme constitue le cadre de notre structuration intellectuelle, en ce qui concerne la méthode de réalisation spirituelle, nous avons adopté et nous transmettons les enseignements de l’Advaïta Vedanta, école hindoue fondé par Shankarâchârya et dont l’accès a été ouvert à tous par Sri Ramana Maharshi.

Nous proposons ainsi une authentique initiation traditionnelle, dont les techniques peuvent être mis en œuvre par tous, quelque soit sa place dans la société, et qui d’une manière structurée, étape par étape, mène à la réalisation du Soi, c’est-à-dire de notre Identité profonde, au-delà des apparences humaines ; un tel enseignement étant dispensé gratuitement, puisqu’une transmission spirituelle ne saurait être payante sans se dénaturer.